Les garanties de votre prêt

Les garanties de votre prêt

Les garanties de votre prêt

Le Privilège de Prêteurs de Deniers (PPD)

Le PPD aussi appelé IPPD (Inscription de Privilège de Prêteurs de Deniers) fait partie des types de garanties qui assurent à un organisme prêteur d’être remboursé dans le cas où vous ne pourriez plus régler vos mensualités.

Quels sont les crédits concernés ? Cette garantie n’est valable que si votre crédit finance l’achat d’un bien existant : maison, appartement ou terrain. Elle ne sera donc pas utilisable pour garantir la partie du prêt qui concerne la construction du logement.

Comment prend fin un PPD ? Le PDD prend fin automatiquement deux ans après le remboursement de la totalité de votre crédit. Si vous revendez votre bien avant la fin de votre emprunt vous devez faire une demande de mainlevée afin de faire lever le privilège et que le nouveau propriétaire ne soit pas concerné.

L’hypothèque

L’hypothèque fait partie des garanties qui assurent à un organisme prêteur d’être remboursé dans le cas où vous ne pourriez plus régler vos mensualités. En cas de non remboursement du crédit, l’hypothèque permet à la banque de saisir et de revendre le bien pour lequel vous avez demandé un emprunt.

Quels sont les crédits concernés ? L’hypothèque garantit tous les biens, construits ou non.

Comment prend fin une hypothèque ? L’hypothèque dure aussi longtemps que votre crédit, elle prend donc fin le jour où vous avez remboursé la totalité de votre emprunt. Elle reste cependant encore inscrite aux services de la publicité foncière pendant un an. Si vous revendez votre bien avant la fin de votre emprunt vous devez faire une demande de mainlevée afin de faire lever le privilège et que le nouveau propriétaire ne soit pas concerné.

La caution d’une société spécialisée (comme crédit logement)

C’est l’option choisie dans la majorité des cas. Elle est plus rassurante et pour vous et pour l’organisme prêteur. Chaque emprunteur contribue à une caisse dans laquelle la société va puiser pour rembourser les prêts défectueux. Généralement cette participation est proportionnelle au montant de son prêt et est en partie remboursée à sa fin.

Quelle démarche ? L’organisme créditeur demande un acte de cautionnement qui, contrairement à l’hypothèque et au PPD, peut se passer de la présence d’un notaire. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles la caution est moins chère, l’emprunteur n’ayant pas à payer la rémunération d’un professionnel.

Combien coûte un cautionnement ? Dans le cas où l’emprunteur fait appel à une société de caution il doit lui verser, dès le déblocage des fonds, des frais proportionnels au montant de son prêt. Ceux-ci comprennent une contribution à un fond mutuel de garantie en partie reversée à la fin du crédit s’il n’y a eu aucun incident et une commission de caution, elle, définitivement acquise par l’organisme.

Contactez un membre de l’équipe pour toutes vos questions et interrogations sur les garanties de votre prêt